Arréter le tabac grâce à la mésothérapie

cigaretteArrêter de fumer n’est pas une chose facile pour les accrocs du tabac. Une fois qu’on devient dépendant de la cigarette ou tous autres produits qui contiennent de la nicotine, on ne peut plus vivre sans car son absence peut engendrer des sensations bizarres pour le fumeur. C’est également, le cas lorsqu’on suit un traitement de sevrage tabagique. Ainsi, il faut stimuler l’organisme en utilisant des médicaments qui défavorise la prise du tabac. La mésothérapie est l’une des méthodes qui s’avère indispensable et efficace actuellement.

Les bienfaits de la mésothérapie

La mésothérapie pour l’arrêt du tabac consiste à injecter sous la peau et ainsi directement dans le sang des médicaments nécessaires pour que le patient soit dégoutté par le tabac et il n’en prend plus. On le pratique par l’intermédiaire d’une petite aiguille très fine et petite de quelques millimètres. Ainsi, au lieu de prendre des médicaments par voie orale, on l’injecte directement au patient. Cela évite les effets secondaires des produits pour l’estomac et leur ingestion. De plus, ce genre de traitement n’entraîne pas trop de risque pour l’organisme si on prend toutes les précautions avant d’y entamer.

Les clés du succès

Une séance de mésothérapie ne suffit pas pour en finir avec le tabac. Il faut le faire régulièrement, environ trois à cinq sessions. Mais le traitement peut dépasser ce nombre là. Il faut aussi avoir la volonté et le courage d’arrêter de fumer pour de bon. On doit ainsi, fuir toutes les opportunités de tentations d’en prendre. Pour nous redonner la forme et la santé, il ne faut pas non plus oublier de faire du sport de temps en temps. Cela nous aide également sur le plan psychique parce que le sport réduit l’anxiété et les différentes pressions pendant la période de sevrage.

2 Responses to “Arréter le tabac grâce à la mésothérapie”

  • briand dit :

    En 1990 ,après avoir essayé sans succès l’acupuncture, on m’a
    conseillé la mésothérapie. Après 2 fois 2 injections de chaque côté des narines, je n’ai jamais retouché à une cigarette.
    Je fumais à cette époque, 2 paquets de « Gitanes » sans filtre par
    jour.Ma fille de 5 ans partageait les dégats causés par le tabac.
    J’ai donc fait tout ce que j’ai pu pour arrêter, avec succès.
    Le seul petit bémol, j’ai pris 20 kilos, mais je vous rassurre, j’en
    ai perdu quelques uns depuis !!!

  • christine dit :

    combien coute une seance de mesotherapie pour arreter de fumer et est ce rembourser


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *